Close

NISSANIl y a 43 produits.

Sous-catégories

  • Micra K12 (2003- )
    Après un parcours sans fautes, la K11 passe le flambeau à la nouvelle génération, dont les premières commandes au Japon sont honorées au début de l'année 2002. Le look de l'auto a beaucoup évolué, conjuguant désormais tendance rétro et style moderne. De par ses formes rondouillettes et ses phares proéminents, la Nissan dégage une forte identité, accentuée par les teintes extérieures et intérieures originales. La clientèle visée se veut donc plus jeune. Elle se revèle à nouveau moins longue que sa devancière, mais plus large et moins haute que sa devancière, avec un empattement qui passe à 2 430 mm. Pour la première fois, suite à l'alliance Renault-Nissan de 99, elle emprunte une plate-forme élaborée conjointement avec le constructeur français. Elle hérite alors d'un essieu arrière à barre de torsion. Sur le plan des moteurs, la citadine a ce coup-ci droit à 3 nouveaux blocs de série CR, comprenant un 997cc (CR10DE) de 68ch, un 1240cc (CR12DE) de 90ch et enfin 1386cc (CR14DE) de 98ch. Dans un premier temps, la boite CVT n'est pas reconduite, seules restent la manuelle 5 rapports et l'automatique E-ATx. La gamme des modèles est simplifiée et comprend dorénavant les 10b, 12c et 14e ; tandis que les équipements de sécurité n'ont jamais été aussi nombreux(certaines finitions disposent de 6 airbags de série). Naturellement, ainsi dotées, les March prennent de l'embonpoint et affichent un poids compris entre 870kg et 950kg. Une pléthore d'options sont disponibles, parmi lesquelles l'intelligent Key, permettant d'ouvrir, démarrer et arrêter l'auto sans sortir la clef de sa poche. Comme à son habitude, Nissan ne tardera pas à apporter des nouveautés à ses modèles. La première de celles-ci : une transmission 4 roues motrices ingénieuse, disponible sur les 1.4l, baptisée e-4WD . Il s'agit en fait d'un moteur électrique entrainant les roues arrières lorsque des pertes d'adhérences sont détectées, un système très léger qui offre l'avantage de fonctionner sans avoir recours à un différentiel arrière ou un arbre de transmission. A l'été 2003, alors qu'est introduite la March 14s à la finition sportive (calandre spécifique, spoiler avant et arrière, roues de 15 pouces...), le bloc 1.0l est supprimé de la gamme. Les March passent par la case lifting en aout 2005, date marquée par la disparition de la carrosserie 3 portes. La 12SR, préparée par Autech, jusque la considérée comme une série spéciale, fait son apparition au catalogue standard. Jouissant d'un châssis suggestif, cette "hot hatch" de 960kg animée par un CR12DE préparé (pistons, arbre à cames, admission et échappement...) de 110ch s'impose alors comme une sérieuse rivale à la Toyota Vitz RS (Yaris TS). Dans un même temps, la gamme est remaniée et fait une place au HR15DE (1498cc) délivrant 109ch. Celui-ci, co-développé avec Renault, dispose du CVTC (distribution variable en continu et est accouplé à une boite Xtronic CVT. A l'été 2007, les Nissan sont remises au goût du jour et , courant 2008, afin de rebooster les ventes, le constructeur réintroduit sa finition Collet, plus sobrement équipée et donc moins coûteuse. Les séries limitées de la K12 seront nombreuses au Japon ( V Selection, +Conran, 25th Happiness...) et Autech poursuivra sur sa lancée avec des autos néo-rétro comme la Rafeet ou la Bolero. En Europe, les Micra disposeront de blocs 1.2l de 65 et 80ch ; 1.4l de 88ch et un 1.5l turbo-diesel (Renault Dci K9K) de 65 et 82ch, en boîte manuelle ou automatique. Quelle que soit la version, ces autos seront très bien équipées (ABS, climatisation, radio CD...). Lors du léger restylage de 2005, Nissan sortira de ses cartons la tonique 160SR, dotée d'un 1.6l (HR16DE) de 110ch et gratifié de suspensions sport et d'un antipatinage intégré à l'ESP. Plus discrète en apparence que les SR japonaises malgré ses jantes de 16 pouces, elle passe néanmoins de 0 à 100km/h en moins de 10s. À la fin de l'année, la Micra C+C (coupé-cabriolet avec un toit rigide) fera une apparition remarquée. Construite en Angleterre, elle sera exportée au Japon peu de temps après. Les Micra européennes recevront ensuite une mise à jour de blocs turbo-diesel et un nouveau facelift.
  • Almera N15 (1995 - 2000)
    La Nissan Almera (N15), appelée Pulsar au Japon, a été lancée fin 1995 en remplacement de la Nissan Sunny ou Pulsar de précédente génération. Quatre moteurs composent la gamme en 1995 : 1.4 GA14DE, 1.6 GA16DE et 2.0 CD20 diesel. La version GTi a été ajoutée un peu plus tard. Cette voiture a obtenue une note d'une étoile et demie au test euro NCAP. Presque tous Almera vendues en Europe ont été des 3 ou 5 portes sauf pour l'Irlande, qui a beaucoup importé des versions 4 portes.
  • Almera N16 (2000 - 2006)
    La nouvelle Almera (ou Almera II) adopte une esthétique plus séduisante. La conception a été complètement revue et le crash-test donne 4 étoiles. Les motorisations évoluent et passent à 1,5 litre et 1,8 litre en essence et 2,2 litres en diesel. La version 1 800 cm3 développe 114 ch et son couple maximum ne se trouve qu'à 2 800 tr/min. Disponible en boîte manuelle ou boîte automatique mais toujours avec une chaîne de distribution (pas de changement à effectuer). Elle est équipée en série de coussins gonflables de sécurité frontaux et latéraux (« airbags »), d'appuie-tête actifs, d'un ABS, AFU (Aide au Freinage d'Urgence) ; climatisation, direction assistée, vitres électriques, fermeture centralisée, rétroviseurs électriques, réglage en hauteur des phares, banquette 2/3-1/3 Les options : peinture métallisée, jantes en alliage, phares antibrouillard, système de navigation GPS, chargeur CD. La Samsung SM3 est vendue en Russie, Ukraine et Amérique centrale sous le nom d'Almera Classic.
  • Primera P10 (1990 - 1996)
    Primera P10 (1990 - 1996)
  • Primera P11 (1996–1999)
    Primera P11 (1996–1999)
  • Primera P11 (1999- )
    Primera P11 (1999- )
  • Primera P11 Break /...
    Primera P11 Break / Traveler
  • Primera P12 (2002–2008)
    Primera P12 (2002–2008)
  • 350Z
    La Nissan 350Z est le 2° modèle le plus récent d'une longue lignée de voitures de sport produites par Nissan, dont la 1re représentante était le coupé 240Z (connue sous son nom d'origine Nissan Fairlady Z au Japon depuis son début).
  • Pick Up D22 4 portes...
    Pick Up D22 4 portes (1997–2004)
  • Juke F15 ( 2010- )
    Le Juke est un véhicule de la catégorie crossover du constructeur automobile japonais Nissan. Il se vend en Europe, en Amérique du Nord ainsi qu'au Japon où il conserve chaque fois la même appellation. Ce modèle est produit en Grande-Bretagne et au Japon. Avant d'être commercialisé sous le nom de Juke, il fut présenté sous la forme d'un concept nommé "Qazana" à Genève en mars 2011 Le diesel n'est bien sûr réservé qu'à l'Europe où le modèle a été vendu à plus 200 000 exemplaires (40000 en France) à fin décembre 2012.
  • Qashqai J10
    Le Nissan Qashqai est un crossover produit par la marque japonaise Nissan. Plus compact et plus aérodynamique que le X-Trail, il est vendu en Europe depuis le printemps 2007 et s'appelle Dualis au Japon. Il est fabriqué dans l'usine de Sunderland en Grande-Bretagne. Afin de réduire les délais de livraison très longs dus à un succès plus fort que prévu sur l'ensemble de l'Europe (y compris en Russie), Nissan a également débuté la fabrication du Qashqai/Dualis dans son usine japonaise du Kyūshū. Au Japon, le Qashqai ne rencontre qu'un faible succès, bien loin des scores de ventes du X-Trail, et n'est pas diffusé aux États-Unis. Il est construit sur la plate forme C du groupe Renault, qui est celle de la Mégane, du Scénic, du Koleos,... Les versions de base ne disposent que de deux roues motrices, mais le véhicule peut également être doté d'une transmission intégrale baptisée "4x4 All-Mode" sur les versions 2 litres essence, 1.6 et 2.0 diesel pour 2 200 €. Prix du Qashqai en France : de 19 990 € pour le 1.6 de base Visia à 33 000 € pour le 2.0 dCi en finition haut de gamme Tekna avec quatre roues motrices et boite automatique. Une version allongée du Qashqai en 7 places (Qashqai+2) est disponible depuis novembre 2008. Il reprend les mêmes motorisations que le Qashqai classique ; la gamme de prix débute à 21 590 € pour la version 1.6 117 ch essence Visia à 34 000 € pour le 2.0 dCi 150 ch Tekna All-Mode (4x4) boite automatique. Depuis mars 2007, le Qashqai s'est déjà vendu à plus de 1 000 000 exemplaires dont 100 000 en France à décembre 2011. Le remplacement du Qashqai est prévu en janvier 2014 par un tout nouveau modèle.
  • X-Trail T30
    La Nissan X-Trail est un modèle de SUV produit par Nissan. Une première version a été produite à 615 000 exemplaires. Une deuxième version a été présentée au Salon international de l'automobile de Genève 2007 et commercialisée depuis juin 2007 en France. La nouvelle gamme 2009 a été simplifiée avec la suppression des moteurs essence et du 2.0 dCi 173 ch. Existe en trois niveaux de finition : XE, SE, LE.
  • Pathfinder R511
    Le Nissan Pathfinder (ou Nissan Terrano dans certains pays), est un véhicule tout-terrain commercialisé par le constructeur automobile japonais Nissan. Il est, avec le Nissan Navara (ou Frontier, avec lequel il partage sa face avant et sa motorisation) et le Nissan X-Trail, le dernier véhicule tout-terrain de la marque à être commercialisé en France. Pour beaucoup, le Pathfinder est le chaînon manquant de la gamme véhicule tout-terrain de la marque, qui se positionne entre le Nissan X-Trail et le Nissan Patrol, adoptant les suspensions de l'un et le châssis de l'autre.
  • Murano Z50
    Le Nissan Murano est un SUV de marque Nissan vendu autour de 40 000 dollars canadiens ou 49990€ en France. Sa première génération a commencé en 2003. Nissan vendait environ 5 000 Murano par année au Canada. Cette génération s'est terminée en 2008, avec quelques modifications. Sa deuxième génération a commencé en 2009. Elle peut avoir onze haut-parleurs, six coussins gonflables et un système de navigation. Le Nissan Murano est assemblé à Kyushu, au Japon.
  • NAVARA D40
  • 370Z
  • Micra K11 (93-00)

    Suite au grand succés rencontré par la K10, Nissan décide d'apporter à sa citadine phare une refonte complète. Pour cette deuxième génération, la Mikra profite des designers de la marque qui lui dessinent des formes plus amicales. Elle perd dans l'opération 40mm en longueur mais gagne légèrement en largeur et hauteur afin d'acccroitre son habitabilité. L'empattement également est allongé de 60mm. Début 92, au moment de sa commercialisation japonaise, Nissan offre le choix parmit 2 nouveaux moteurs DOHC (deux arbres à cames) 16 soupapes à injection : le CG10DE (997cc) de 58ch, et le CG13DE (1274cc) de 79ch. Une architecture sophistiquée, et très rare sous le capot des citadines de l'époque. Côté transmissions, on retrouve une classique boîte 5 manuelle, une automatique à 4 rapports, ainsi qu'une inédite CVT. C'est en effet sur la Mikra que Nissan inaugure sa toute première boîte à variation continue. Toujours très légère (entre 750kg et 840kg selon motorisation et carrosserie). On retrouve comme sur la K10 une suspension indépendante (type MacPherson) à l'avant, tandis que le train arrière se dote désormais d'un ensemble à 5 tirants. La gamme hérite des finitions i.Z et i.z-f, découvertes sur la génération précédente, complétée par les modèles Sharp (dièse) A, C et G. Question équipement, la direction assistée est désormais de série, tandis que certaines versions bébéficient des vitres électriques, de la fermeture centralisée ou encore de la climatisation. Comme précédement, le toit ouvrant fait partie des nombreuses options, et un LSD (différentiel à glissements limités) est même proposé sur les 1.3l. Petit à petit des nouvelles finitions verront le jour avec les séries Flat (bémol), Austrada et G, puis l'airbag conducteur sera installé de série. Fin 95, les K11 recevront une légère mise à jour esthétique.

par page
Résultats 1 - 18 sur 43.
Résultats 1 - 18 sur 43.
Close