Close

JAGUARIl y a 22 produits.

Sous-catégories

  • XJ (2003- )
    La Jaguar XJ est une série de modèles produit par la marque anglaise d'automobiles de luxe Jaguar. La première XJ apparaît au Salon de Paris 1968 mais c’est dès 1962 qu’un investissement colossal est effectué pour cette auto qui a pour ambition de renouveler la gamme Jaguar. Elle allie modernisme, tradition, confort et offre une bonne tenue de route. Sa ligne due à William Lyons concilie pureté et classicisme. Les moteurs disponibles appartiennent à la famille XK et sont déclinés en deux cylindrées, 2,8 l et 4,2 l, avec un choix de transmissions manuelles avec ou sans overdrive, ou automatique. La XJ se décline sous la marque Daimler dès 1969 : elle se reconnaît à sa calandre nervurée en son sommet et à son intérieur plus luxueux : c’est la « Sovereign ». En juillet 1972, la Jaguar XJ12 (Double six chez Daimler) est présentée équipée du moteur V12 de la TypeE S3. Et à l’automne une carrosserie à empattement long (+10 cm) est proposée pour les XJ 6 et XJ12 (mais celles-ci ne sont pas livrées en France). À l’automne 1973, un nouvel habillage apparaît, la « Série 1 » laisse sa place à la « Série 2 » reconnaissable entre autres à son pare-chocs avant rehaussé, à son entourage de calandre proéminent et à une nouvelle planche de bord. La motorisation 2,8 l n’est plus au catalogue. Les deux carrosseries (châssis court et long) restent disponibles jusqu’à l’automne 1974, puis les berlines à châssis court disparaissent progressivement. Les berlines « longues » (XJ6L) font leur apparition en France alors qu’au même moment les Daimler six cylindres cessent d'être importées. En fin d’année 1974, les XJ6 et XJ 12 coupé, reprenant le châssis court, sont proposées (un an après leur présentation au Salon automobile de Francfort 1973, du fait d’une mise au point difficile). Elles seront retirées du catalogue dès la fin 1977, ce qui en fait des autos rares, voire très rares sous la marque Daimler. Au printemps 1975, présentation des berlines (châssis long) à moteur 3,4 l qui sont réservées au marché britannique. Cette même année, les carburateurs font place à une injection Lucas Bosch sur le V12. Au mois de mars 1979 apparaît la XJ « Série 3 » à la carrosserie retouchée ; elle ne reprend pratiquement aucun embouti de l’ancienne caisse même si l’aspect général reste semblable. La liste des modifications est longue : pavillon plus fuyant, pare-brise plus incliné, déflecteurs aux portes avant supprimés, poignées encastrées, pare-chocs massifs et nouvelle calandre. D’importantes modifications sur le V12 apparaissent pendant l’été 1981, c’est le HE (High Efficiency) avec culasses à toit en pente Fireball-May. À l’automne 1982, la finition Sovereign, en 6 et 12 cylindres est désormais distribuée sous la marque Jaguar et le label Daimler ne s’applique plus qu’à la très luxueuse Vanden Plas HE. La console centrale est remaniée avec un ordinateur de bord et un habillage différent. En 1981, les placages bois font leur réapparition sur les contre-portes de tous les modèles. En octobre 1986, la XJ6 « Série 3 » est remplacée par la nouvelle génération de XJ dénommée XJ 40, qui reçoit un moteur entièrement nouveau, l'AJ6, un 6 cylindres en ligne à double arbre à cames en tête et 24 soupapes, géré entièrement par l'électronique, apparu dès 1983 sur la XJS. Les versions 12 cylindres doivent se satisfaire de l'ancienne carrosserie (série 3) jusqu'en 1992. La XJ 40 poursuit sa carrière jusqu'en 1994. En 1990, la cylindrée de l'AJ 6 est portée de 3.6 l à 4.0l. Le 2.9 l disparaît au profit du 3.2 l qui offre à peu près le même couple et la même puissance que l'ancien 3.6 l. Elle subit une refonte assez importante, bien que peu perceptible de l'extérieur, avec l'année-modèle 1993. C'est en 1993 que le V12 peut enfin être installé dans la XJ 40. En 1994, la XJ40 est remplacée par la XJ 300, qui s'en distingue surtout par des retouches esthétiques, et dont la fabrication se poursuit jusqu'en 1997. La XJ 300 est la dernière des grandes Jaguar à recevoir un 6 cylindres en ligne. Les modèles qui vont lui succéder (XJ 308 et XJ 350) seront équipés de V8 et de V6. On peut estimer que la XJ 300 représente l'évolution ultime du dernier dessin du fondateur de la marque.
  • S-Type CCX (1999- )
    La S-Type, présentée au Salon de l'automobile de Birmingham en 1998, est une berline 4 portes de luxe, qui fut produite pendant 8 ans (2000-2008) par Jaguar. Le nom était une renaissance d'un modèle précédent de Jaguar, la S-Type présentée en 1963, alors que la carrosserie semblait avoir été inspirée par la Mark 2 à la même période. Elle fut la dernière arrivée de la gamme Jaguar en 1999. Comme les concurrents sortaient des modèles ’’d’entre deux gammes’’, il fallait que Jaguar s’y mette aussi. C’est comme ça qu’est née la S-Type. Un modèle pris entre les séries X300 et X100 car la marque ne fabriquait que le ’’haut de gamme’’. L’X200 fut une aubaine pour la nouvelle clientèle et aussi pour Jaguar. Une bonne concurrence en quelque sorte.
  • S-Type R CCX (2002- )
    La S-Type a été produite à Jaguar de Castle Bromwich installation à Birmingham , en Angleterre. La voiture a été conçu par Geoff Lawson et est basé sur la plate-forme de Jaguar DEW / Ford DEW plate-forme , partagée avec la Lincoln LS . Le premier S-Types ("X200" 1999-2002) se distinguent par une console centrale en forme de U et en option écran tactile du système de navigation de 2003 et modèles plus récents. Le traditionnel ornement bondissant capot jaguar était facultative, même si elle est approuvée par les normes américaines et européennes et rompt dans le cas d'un accident. Des modèles subséquents ("X202", "X204", "X206", le dernier chiffre indiquant l'année du modèle) ont le logo Jaguar incorporés dans la calandre et un plus traditionnel «en boucle» de style pour la console centrale. 1999-2004 Jaguar S-Type berline (Australie) Le suralimenté S-Type R (STR Jaguar pour faire court) rejoint la gamme en 2002, et l'espoir était qu'il serait en concurrence avec BMW M5 et la Mercedes E55 AMG. Le R était propulsé par la nouvelle version révisée de 4,2 litres V8 avec un compresseur Eaton M112, produisant 400 ch (300 kW, 410 ch) et peut accélérer de 0 à 60 mph (97 km / h) en 5,3 secondes (0 à 100 km / h (62 mph) en 5,6 s). Il comprend roues de 18 pouces en alliage (457 millimètres), calandre grillagée et de la peinture monochrome. Le R dispose également d'un tablier arrière, jupes latérales et tablier avant avec haut-antibrouillards, un becquet arrière, une paire située à proximité du berceau arrière, et R badging sur le couvercle de coffre et les deux ailes avant (ailes). Il était le plus cher S-Type, avec un prix de base de £ 50 040 au Royaume-Uni (US $ 58.995 aux Etats-Unis). Plus tard, les modèles de la S-Type R en vedette un système de poulie révisé pour le compresseur Eaton M112, lui permettant de produire un supplément de 20 ch (15 kW, 20 ch). Également ajouté sur le modèle 2003 a été un frein de stationnement électronique paddle-interrupteur qui remplace le levier de commande manuelle conventionnelle pour les freins arrière. Pour l'année modèle 2003, la Jaguar S-Type a reçu une six vitesses, automatique ZF 6HP26 de transmission ainsi que d'un moteur V6 de 3,0 litres révisé avec 235 ch (175 kW) (US spec) par rapport à 210 ch (160 kW) pour les modèles de 1999 à 2002. Le modèle 2003 présentait un tableau de bord révisé, la console centrale, et une calandre avec l'insigne Jaguar pour donner au véhicule une apparence plus Jaguar-like, et une clé flip-ouvert a été conçu pour l'allumage. Un lifting mineur sur l'année modèle 2005 redessiné sélectionnée tabliers avant et arrière, une calandre légèrement modifiées, rénovées blocs optiques arrière, un capot en aluminium, et un nouveau V6 de 2,7 litres moteur diesel avec 207 ch (154 kW). Les gicleurs de lave-glace ont été incorporées dans les bras d'essuie-glace. Il n'y avait pas les modifications apportées à l'intérieur de la cabine. De 2006 à 2008, les antibrouillards ont été supprimés.
  • X-Type (2001- )
    La Jaguar X-Type est une automobile du constructeur Jaguar. Elle a été lancée en 2001 avec un moteur V6 3.0. Puis elle reçoit la traction avant et le V6 2.1 à l'automne 2001. La X-Type Estate est le premier break Jaguar de l'histoire, qui sort en mars 2004. Elle est produite à Halewood au Royaume-Uni. Jaguar, dans une mauvaise passe, est forcé en 2003 à installer pour la première fois un moteur Diesel sous le capot de l'un de ses modèles, la X-Type en l'occurrence. Jaguar s'était résigné, avec l'aide de Ford alors propriétaire de la marque au félin, à augmenter ses ventes en Europe au détriment de son prestige. Parmi ses conducteurs célèbres, on compte l'inspecteur Barnaby, inspecteur chef de la série télévisée éponyme anglaise. Fin 2009 le modèle n'est plus produit par la nouvelle direction indienne de l'entreprise, Tata Motors. Un remplacement est cependant envisagé à moyen terme.
  • X-type Berline /...
    La Jaguar X-Type est une automobile du constructeur Jaguar. Elle a été lancée en 2001 avec un moteur V6 3.0. Puis elle reçoit la traction avant et le V6 2.1 à l'automne 2001. La X-Type Estate est le premier break Jaguar de l'histoire, qui sort en mars 2004. Elle est produite à Halewood au Royaume-Uni. Jaguar, dans une mauvaise passe, est forcé en 2003 à installer pour la première fois un moteur Diesel sous le capot de l'un de ses modèles, la X-Type en l'occurrence. Jaguar s'était résigné, avec l'aide de Ford alors propriétaire de la marque au félin, à augmenter ses ventes en Europe au détriment de son prestige. Parmi ses conducteurs célèbres, on compte l'inspecteur Barnaby, inspecteur chef de la série télévisée éponyme anglaise. Fin 2009 le modèle n'est plus produit par la nouvelle direction indienne de l'entreprise, Tata Motors. Un remplacement est cependant envisagé à moyen terme.
  • XF CC9 (2007- )
  • XE
  • XK8 / XKR - QEV / QDV...
par page
Résultats 1 - 10 sur 22.
Résultats 1 - 10 sur 22.
Close